Classé patrimoine universel par l'Unesco en 1980, le cratère du Ngorongoro se constitua il y a quelques 3 millions d'années lors d' une gigantesque explosion. Le Ngorongoro était alors un volcan dont l'effondrement du cône donna naissance à une caldeira de 19 km de diamètre. Celle-ci est aujourd'hui la plus grande du monde et constitue à elle seule un véritable écosystème : Bien que peu arrosé par la pluie, le fond du cratère se situant à 1600 mètres d'altitude est irrigué par de petits cours d'eaux se rejoignant dans le lac Magadi, paradis des flamand roses.

Cette situation permet aux animaux du Ngorongoro de rester dans la caldeira pendant la saison sèche à l'instar de ceux des autres parcs qui sont obligés de émigrer. Mais cet endroit, n'en est pas pour autant une prison dorée, protégée par des remparts infranchissables. Au nord, où les pentes sont douces, les animaux peuvent se mouvoir en dehors de la caldeira. Quasiment toutes les espèces présentes en Tanzanie sont regroupées dans le cratère. Seuls les girafes, les topis et les impalas ne sont pas présents à cause du manque de fourrage adéquat. Parmi les espèces les plus originales du cratère, il y a les rhinocéros noirs, ainsi que de vieux éléphants...