île de la Réunion

Saint-Denis.
Préfecture de la Réunion, elle compte 132 000 habitants. Fondée en 1668 par Etienne Régnault qui la baptisa St Denis d'après son bateau qui s'échoua à cet endroit, elle devint la capitale de l'île en 1718. Riche en maisons coloniales le long de la Rue de Paris dont le fameux musée Léon Dierx, la ville commerçante et piétonne dans le quartier Labourdonnais est très agréable. La ville néanmoins comme le reste de l'île est fortement touchée par les embouteillages dus à la surabondance de voitures.

Saint-Gilles.
Seule véritable plage digne de ce nom, Saint Gilles les Bains est le Saint Tropez de la Réunion. Voitures de Luxe, croisette en permanence embouteillée, plages surpeuplées, terrasses bondées et boutiques à perte de vue, c'est tous les jours lété à Saint Gilles. A noter à quelques kilomètres de là, les trois bassins de Saint Gilles offrant des cascades magnifiques et un lieu de ballade inoubliable. Saint Gilles est également le lieu de départ des hélicoptères faisant le tour de l'île.

Le cirque de Mafate.
Le plus accidenté des trois cirques, il n'est accessible par aucune route terrestre. De nombreux chemins permettent d'y accéder via Salazie et la plaine des Tamarins, via Cilaos par le col du Taibit, ou encore par Saint Gilles via le Dos d'Ane ou la Roche Ecrite. Paradis des randonneurs, les paysages d'une variété infinie se succèdent sans se ressembler. Aux alpages de Marla, s'enchaînent les paysages désertiques de la rivière des galets avant de laisser place aux canyons des trois roches, puis de remonter vers l'ilet de La Nouvelle et la fameuse Plaine des Tamarins au charme envoûtant.

Saint-Pierre.
Peuplée de 63 000 habitants, Saint Pierre est la troisième ville du pays. Ses avenues parallèles lui donne le caractère d'une ville moderne sans caractère particulier. Fort heureusement sa ballade du front de mer tournée vers le port et le large qui accueille le marché le samedi matin donne à cette ville la touche de charme qui lui manquerait autrement.

L'Entre Deux.
Il tient son nom de son emplacement entre la rivière du Bras de Cilaos et celle du Bras de la Plaine. Ce village au pied du Dimitile qui offre un superbe panorama sur le cirque de Cilaos, ne manque pas de charme. Il enchaîne une succession de cases toutes plus ravissantes les unes que les autres. De plus, la région étant productrice fruits, les jardins sont magnifiquement colorés d'arbres fruitiers et de fleurs.

Le cirque de Cilaos.
En venant de St Pierre, c'est après une succession interminable de virages longeant des falaises impressionnantes que l'on arrive dans le calme petit village de Cilaos. Situé à 1200 mètres d'altitude le village est reconnu pour ses broderies, ses lentilles et son vin artisanal ainsi que pour ses thermes où il fait bon se prélasser après une bonne journée de marche. Entouré de forets, il offre divers itinéraires pour les randonneurs dont le départ pour l'ascension du fameux piton des neiges.

Le Piton de la Fournaise.
C'est la principale attraction de l'île. L'actualité nous rappelle régulièrement à son bon souvenir au rythme de ses éruptions spectaculaires. Situé au milieu de la plaine des sables, son ascension est relativement aisée et sans danger. Il comporte deux cratères principaux au sein de son cône qui culmine à 2600 mètres. Au grès de la ballade autour de la Soufrière, on peut successivement alterner les ambiances lunaires accentuées par l'odeur de soufre aux panoramas magnifiques sur la région alentours recouverte de verdure ou à la vue sur la mer.

Notre Dame des laves.
C'est l'une des églises les plus célèbres de l'île car elle résista à la coulée de lave de 1977 qui la traversa de part en part. Cette année là 100 millions de mètres cube de lave s'étaient déversés sans faire une seule victime. ND des Laves a cristallisé sur elle ce miracle.

Le grand Etang.
A 12 km de St Benoit sur le chemin de la Plaine des Palmistes, il offre une ballade sympathique de 6 km autour du lac et menant à des petites cascades.

Le cirque de Salazie.
Salazie est le plus humide des trois cirques et le moins accidenté donc le plus accessible. Il sert souvent de passage aux randonneurs se rendant sur Mafate. Sur la route, il offre une vue imprenable sur les magnifiques cascades du Voile de la Mariée. Très vert, la possibilité de ballades sympathiques du coté de la foret de Belouve ou de Hell-Bourg, ne doit pas faire oublier le charme discret de la petite ville qui compte quelques petites merveilles dont la maison Majorelle, véritable paradis des fleurs.