Frontière Nord-Ouest
La passe de Khyber (suite)
Page 4/18

Civil Pathan dans la ville frontalière d'aloi-Masjid. 

Un marchand dans le bazar de Landi Kotal
La route qui mène au col traverse la vallée de Zarai, jonchée de forteresses dotées de meurtrières et de tours de guet. Ces forteresses abritent des villages Afridis, et leurs fortifications ont été construites pour prévenir toute attaque du village voisin, les combats entre ethnies étant fréquents.

On arrive ensuite à la dernière ville avant la frontière proprement dite. Landi Kotal, se situe à 1100 mètres d'altitude. Cette bourgade est l'un des plus grands centres de contrebande du pays. Du reste, le port d'une kalachnikov est aussi courant que celui du shalwar Kamiz.

Déambuler dans la ville est une expérience riche de sensations fortes, car même si nous n'avons 
apparemment rien à craindre de la population locale qui ne se montre absolument pas hostile à notre égard, la garde militaire armée nous accompagnant, et censée nous empêcher de nous mélanger à la population, se montre extrêmement nerveuse à chacune de nos escapades non autorisées en dehors du véhicule. 

Les couvre-chefs sont représentatifs de l'ethnie.