Punjab

Le nom de cette province signifie "les cinq eaux" d'après les cinq rivières qui la traversent. Toutes ces rivières, affluents de l'Indus, ont contribué à l'irrigation des terres, et faisant du Punjab, la province la plus riche et la plus fertile du pays. C'est le "grenier à blé" du Pakistan car c'est ici qu'est concentré la majorité des cultures : blé, riz, sucre, fruits, tabac, coton, maïs, lentilles ...

En remontant depuis Sukkur, la première ville que l'on croise se nomme Bahawalpur. Non loin du village d'Uch Sharif, ancienne capitale du royaume musulman indépendant du XIVème siècle, elle jouxte le fameux désert du Cholistan qui regorge de sites archéologiques et de fort médiévaux. Plus loin, le parc national de Lal Suhanra est une étape verdoyante avant la visite de Multan, capitale religieuse du sud Punjab connue pour ses innombrables mausolées soufis.

Avant de rejoindre Lahore, l'on croise les ruines de la cité d'Harappa, vestige de l'une des plus anciennes civilisations de notre monde. Les harapéens vécurent en 2500 avant JC et développèrent une société très évoluée le long de l'Indus, avant que celui-ci, débordant de son lit, ne l'engloutisse à jamais.

C'est à Lahore, capitale de l'empire moghol sous le règne d'Akbar au XVIème siècle que se concentre l'art moghol : le fort rouge avec ses pavillons de marbre incrustés de pierres précieuses ; la mosquée de Badshahi, érigée au XVIIème siècle, pouvant contenir jusqu'à 60 000 fidèles ; la mosquée de Wazir Khan au fin fond du bazar d'Anarkali ; les jardins de Shalimar ; le mausolée de Jehangir et aux alentours de Lahore : l'Hiran Minar.

En poursuivant la route menant à Islamabad se situe le fort de Rohtas datant de 1550. Islamabad est la capitale du Pakistan, mais c'est également une ville nouvelle. Commencée dans les années 60, elle compte aujourd'hui quelques 350 000 habitants.

Aux alentours, en direction de l'Azad Cachemire, se trouve les collines de Muree à 2300 m d'altitude. Station climatique crée par les colons anglais en 1850, l'atmosphère coloniale est encore bien préservée à Ayubia et Nathiagali.