Sindh
Karachi : Le centre-ville
Page 2/21
L'intérêt principal que l'on peut trouver à Karachi, n'est pas dans ses monuments, quasi-inexistants, ni dans l'architecture locale. En effet, la majorité des vieux immeubles coloniaux ont été ravagés par les enseignes lumineuses des marchands, ou mutilés pour installer des centrales d'air conditionné, ou recouverts de persiennes, ou tout bonnement détruits pour reconstruire de nouveaux bâtiments en béton plus modernes. Ainsi, la ville, très polluée, sale, bruyante et surpeuplée, n'offrant pas des conditions agréables pour le piéton, qui manque à chaque carrefour de se faire couper en deux, celui-ci se réfugiera dans ce que Karachi fait de mieux : les Bazars.
Le quartier de Saddar, centre-ville historique de Karachi, en regroupe

Un marchand d'antiquités au marché de Zainab.
Et puis, il y a le Zainab, marché des antiquaires et de l'artisanat, avec les vrai-fausses antiquités et les heures de palabres pour obtenir un bon prix.

Passants dans une allée marchande du Saddar Bazar.
un nombre impressionnant. Il y a tout d'abord l'Empress market, construit autour d'un beffroi. On y trouve fruits, légumes, épices, viande, poissons....C'est un endroit dépaysant qui vit encore au rythme des siècles passés car aucun réfrigérateur n'y est installé et tous les aliments attendent sagement dans la chaleur ambiante comme au temps des colons. Plus bas, se trouve le Bohri Bazar ; on y trouve des chaussures, des vêtements, des livres,des valises ou encore tout l'outillage nécessaire pour la cuisine ou le bricolage.