Le Cachemire Indien
Leh
Page 2/22


Leh, capitale du Cachemire indien au pied des sommets de l'hymalaya.

Historiquement parlant, Leh était une ville importante sur la route de la soie. Pendant plus d'un millier d'années, elle fût l'épicentre d'échanges commerciaux, et voyait transiter caravanes venant du Turkestan, de Russie ou de Chine.
Dans son bazar se pressait une foule pittoresque où se mêlaient les costumes traditionnels de chaque ethnie qui le traversait, avec les turquoises qui ornaient les coiffes des Ladhakies. Surplombant le bazar, le Palais trônait majestueusement sur la foule de commerçant qui s'activaient en contrebas, les échanges ne durant que quelques mois durant l'été, avant que les rigueurs de l'hiver ne rendent les cols infranchissables pour de longs mois.

La deuxième guerre mondiale changea la donne brusquement. Les troubles qui éclatèrent dans la province de Xinjang voisine, puis la partition de l'empire indien avec la création d'un état musulman au Pakistan frontalier contribuèrent à la fermeture des frontières et à l'isolement que la ville connaîtà ce jour. L'enjeu géopolitique du Cachemire et les guerres qui en découlèrent ne permirent à la région de ne rouvrir ses portes qu'en 1974.

Aujourd'hui, les caravanes de marchands ont succédé aux groupes de touristes et de sportifs venus s'oxygéner dans l'un des derniers sanctuaires Bouddhistes libres.


Moines dans les rues du Bazar de Leh.