Egypte
Introduction et itinéraire.
L'Égypte est un pays tellement riche d'histoire, de monuments et de paysages variés qu'il serait prétentieux de prétendre qu'en un voyage d'une semaine nous ayons pu en faire le tour. Le Caire à lui seul, mégalopole de 16 millions d'habitants, recèle tant de merveilles (musées, mosquées, bazars et bien sûr pyramides et autres tombeaux funéraires) qu'une semaine dans cette capitale millénaire n'y suffirait à en faire le tour.

Ce voyage, est donc plus à considérer comme une initiation à l'Égypte. Notre itinéraire a donc commencé au Caire avec les visites de son célèbre musée archéologique, du Sphinx et des pyramides de Gizée ; de celles de Saqqara ainsi que de l'ancienne capitale de Memphis. Nous nous sommes ensuite envolés pour la basse Égypte découvrir le temple d'Abou-Simbel sur les rives du Lac Nasser avant de repartir en direction d'Assouan. Après une visite au temple de Philae, nous avons embarqué sur le plus beau et le plus authentique bateau actuellement en exploitation sur le Nil : le Steam Ship Sudan. A son bord, nous avons parcouru les rives du Nil éternel à la découverte des temples de Kôm-Ombo et d'Edfou avant de rejoindre Louxor. Visite de son temple ainsi que de celui de Karnak, des tombeaux de la vallées des Rois, des Reines et des artisans avec bien sûr arrêt devant les colosses de Memnon pour clôturer notre périple.

Certes, nombreux sont les sites en Égypte regorgeant de richesses archéologiques qu'il nous reste à découvrir, sans compter le désert du Sinaï, le désert blanc ; les villes riches d'histoire et de culture comme Alexandrie ou Port-Saïd à l'embouchure du canal de Suez, et des fonds marins de la mer
Rouge qu'il nous reste encore à découvrir. Mais cela fait partie d'un autre voyage ...

Volontairement j'omets de parler des rencontres et de la dimension sociale des égyptiens à découvrir, car le tourisme de masse dans ce pays a tué la spontanéité des rapports humains entre les locaux et les visiteurs. Aujourd'hui malheureusement, l'étranger est plus perçu comme un réservoir à dollars que comme un être humain. Dommage ! A mes yeux, la plus belle richesse d'un pays c'est le coeur et la gentillesse des habitants. Et à moins d'habiter dans le pays, l'étranger de passage, avide de rencontres, aura beaucoup de mal à établir des liens désintéressés et enrichissants.